•  

    La curiethérapie est un traitement indiqué dans les cancers. C'est une technique spécifique de radiothérapie qui consiste à délivrer des rayonnements à partir d'une source radioactive implantée dans l'organisme, dans la tumeur même ou à son contact. Ces rayonnements ont pour finalité de détruire les cellules cancéreuses... en tâchant au maximum de préserver les tissus ou les organes sains avoisinants. Ce traitement s'applique généralement aux tumeurs de petite taille et assez faciles d'accès.

    La curiethérapie est souvent associée à d'autres traitements (opération, chimiothérapie, radiothérapie externe...). Il arrive que la curiethrérapie soit utilisée pour éviter une opération qui risque d'être assez mutilante. Elle est principalement indiquée pour des cancers ORL (gorge), pulmonaires, digestifs, gynécologiques (utérus, certains cancers du sein...), et des cancers de la prostate.

    Fils, billes, grains émetteurs de rayonnements


    Des implants sont mis en place dans la tumeur. Il peut s'agir d'
    iode 125, d'iridium, de césium. Ces implants sont laissés quelques heures ou quelques jours... ou parfois à vie. En fait cela dépend de la tumeur et des doses à délivrer.

    Pour le cancer de la prostate


    La curiethérapie avec des implants permanents est la plus souvent pratiquée. Cinquante à cent grains radioactifs sont implantés dans la tumeur de la prostate sous anesthésie générale. Après, un
    scanner ou une IRM est effectué pour bien vérifier la position des implants dans la prostate. Pour cette intervention, la durée d'hospitalisation est d'environ 3 jours. La radioactivité n'a pas d'effet néfaste réel sur les organes avoisinants, ni pour les autres personnes. Il faut simplement éviter des contacts trop proches avec les très jeunes enfants, ou les femmes enceintes les premiers mois après la mise en place de ces implants.

    Dans les jours ou les semaines qui suivent la mise en place des implants, un petit grain risque de sortir de la prostate et passer dans les
    urines (les jours suivant l'intervention, dans cette hypothèse, on demande généralement au patient d'uriner en utilisant un filtre). Les rapports sexuels nécessitent d'utiliser un préservatif les premiers temps.

    Parmi les effets secondaires, par la suite, des patients risquent d'éprouver des problèmes pour uriner. En fonction de l'importance de cette gêne, l'
    urologue proposera différentes solutions. La curiethérapie pour le cancer de la prostate est pratiquée en France depuis la fin des années quatre-vingt-dix.

    A noter aussi qu'une curiethérapie de la prostate peut être aussi effectuée avec des implants temporaires, comme pour certaines tumeurs gynécologiques, oesophagiennes, ORL, etc.

    Pour ces tumeurs, on utilise une curiethérapie avec des implants temporaires. Les implants radioactifs à "bas débit dose" sont laissés en place durant quelques jours, puis seront retirés. Tant que le patient est porteur de ces implants, il reste hospitalisé dans un service spécialisé. Le patient retourne ensuite chez lui sans les implants.

    D'autres fois, les radiothérapeutes effectuent une curiethérapie à "haut débit dose". L'implant qui délivre des radiations de fortes intensités, n'est appliqué que quelques minutes. Généralement, le patient arrive le matin à l'hôpital et ressort le soir, le traitement terminé. Ou autrement le patient reste hospitalisé quelques jours pour avoir plusieurs séances de curiethérapie à haut débit. Cette curiethérapie peut être indiquée pour certaines tumeurs vaginales ou utérines, oesophagiennes, bronchiques, de la prostate...


    assurance malus pas chere

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires